Programme Coordinator PBF

  • Added Date: Tuesday, 26 May 2020
  • Deadline Date: Wednesday, 10 June 2020

La République Centrafricaine (RCA) a vécu plusieurs décennies de crises récurrentes qui ont contribué à affaiblir les capacités de l’Etat dont la dernière en date (2013) a plongé le pays dans une spirale de violence qui a contribué à affaiblir les capacités de l’État, mais aussi à mettre à mal la cohésion nationale. Ces crises successives ont eu un impact dévastateur sur l’économie, contribuant à l’extrême pauvreté des populations, tant en milieu rural qu’urbain. La crise la plus récente qui a débuté en 2012 avec l’émergence de la coalition Séléka et la chute de François de Bozizé (en 2013) a plongé le pays dans une spirale de violence sans précédent, provoquant de nombreux morts et le déplacement d’un tiers de la population.

La situation politique et sécuritaire de la RCA est restée précaire en 2014, avec des affrontements continus entre Anti-balaka et les Ex-séleka dans Bangui et à l’intérieur du pays, touchant aussi bien les militaires que les civils et le personnel des Nations Unies. La vulnérabilité persistante des populations met en évidence le besoin de renforcer les institutions.

En 2015, l’engagement de la communauté internationale derrière les autorités de la transition a abouti à la réduction des violences de masse et l’organisation du Forum National de Bangui qui a permis de s’engager sur la voie de la paix. Ainsi, entre décembre 2015 et avril 2016, les Centrafricains ont voté massivement pour une nouvelle constitution et élu Faustin Archange Touadéra président de la République. Le nouveau gouvernement a permis le développement et le lancement du Plan national de relèvement et de consolidation de la paix (RCPCA).

Néanmoins, dés la fin de 2016, en plus des affrontements entre groupes armés se sont rajoutées des violences intercommunautaires. Devant la résurgence des violences, les autorités nationales ont sollicité l’appui de l’Union africaine pour de nouveau faciliter le dialogue avec les groupes armés. Au terme d’un long processus de médiation (l’Initiative africaine pour la paix en RCA), le gouvernement et 14 groupes armés ont signé, le 6 février 2019, à Bangui, l’Accord politique pour la paix et la réconciliation (APPR).

Dans ce contexte, le Fonds de Consolidation de la Paix du Secrétaire Général des Nations unies (PBF) a accompagné le processus politique, sécuritaire et la réconciliation nationale de la RCA à travers toute la crise. Le Bureau d’Appui du Fonds de Consolidation de la paix (PBSO) a décidé vers la fin de l’année 2013 de reprendre sa collaboration avec la RCA à travers son Mécanisme de Financement des Interventions Rapides (IRF). Dans ce cadre, de 2014 à 2016, le PBF a apporté un appui catalytique au Gouvernement de Transition. L’enveloppe de $15 millions débloquée fin 2014 a permis – entre autres – de faire face aux urgences manifestes dans les domaines de la sécurité, de la restauration de l’autorité de l’Etat et de la stabilisation communautaire. Ces fonds ont aussi servi à soutenir le long processus politique qui a abouti, en décembre 2015, à l’organisation d’élections présidentielle et législatives sur l’ensemble du territoire.
A partir de 2016, le PBF soutient la mise en œuvre du RCPCA et $ 15 millions est engagé pour soutenir les priorités nationales de consolidation de la paix en RCA. A ce stade, le PBF appui la médiation politique (Initiative Africaine), la réduction de la violence communautaire, le processus de renouvèlement des forces de sécurité intérieures et la participation accrue des femmes dans les processus de consolidation de la paix. 

Le 6 février 2019, le dialogue politique de l’Initiative Africaine abouti à la signature de l'Accord politique pour la paix en RCA (APPR) signé entre le gouvernement et 14 groupes armés. Aussitôt, le PBSO appuie un processus de priorisation nationale et conjointe de l’APPR et approuve 20 millions de dollars supplémentaires pour soutenir l'APPR. Le dernier investissement comprend donc des priorités clés telles que le soutien au lancement des unités mixtes de sécurité, les structures de coordination de l'APPR, la communication stratégique sur l'APPR et un appui à la justice transitionnelle (notamment l'opérationnalisation de la Commission Vérité, Justice, Réconciliation et Réparation). De plus, dans le cadre de son engagement à la promotion des femmes et des jeunes dans les processus de consolidation de la paix, le PBF appui des projets liés à la participation des femmes au processus électoral, à la réforme du secteur de la sécurité, à la résilience au changement climatique ainsi qu’à la réintégration socio-économique des jeunes et à leur participation aux processus de paix, notamment l’APPR. Le PBF œuvre également à la résolution des conflits agropastoraux transfrontaliers entre la RCA et le Tchad. De ce fait, le portefeuille actif total du PBF en 2020 est de USD 38 024 667.

Afin d’améliorer l’impact des ressources du PBF investit en RCA, de renforcer la cohérence de son portefeuille de projets et de s’assurer que les financements s’inscrivent tous dans un cadre favorisant la consolidation de la paix, un Secrétariat PBF a été mis en place en Centrafrique, qui a pour mission principale de faciliter la coordination des interventions financées par le PBF.

Dans ce contexte le Système des Nations Unies en RCA (RCO-RCA), à travers le PNUD, recrute un(e) Coordonnateur(trice) international(e) du Secrétariat PBF qui sera chargé d’assurer la coordination générale du secrétariat du PBF.

Sous la supervision du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies en RCA, et en étroite collaboration avec PBSO, le (la) Coordonnateur (trice) du Secrétariat PBF aura pour principales responsabilités de veiller à la réalisation du mandat assigné au Secrétariat du Fonds de Consolidation de la Paix, en s’assurant d’une coordination et mise en œuvre efficace des projets financés par le Fonds de Consolidation de la Paix (PBF) dans le pays.
Le (la) Coordonnateur(trice) du Secrétariat PBF en RCA assurera plus spécifiquement des responsabilités suivantes :
a.    Assurance qualité et suivi du portefeuille :

  • Apporter une expertise technique pour assurer la cohérence et la qualité des projets et programmes mis en œuvre;
  • Coordonner les activités afin d’assurer la cohérence et la synergie entre les projets ;
  • Veiller, en lien avec les agences récipiendaires et le chargé de suivi-évaluation, au suivi diligent à l’exécution des projets ;
  • Identifier les difficultés de mise en œuvre et les éventuels goulots d’étranglement et proposer des solutions appropriées ;
  • Mettre en place, avec le Chargé de suivi et évaluation, un système de suivi des progrès des résultats des projets du Fonds, y compris la collecte de données et leur analyse ;
  • Assurer la qualité et coordonner la préparation des rapports d’avancement (trimestriels et annuels) soumis par les agences récipiendaires et veiller à leur soumission dans les délais ;
  • Coordonner le rapport stratégique annuel sur l’Etat de la consolidation de la paix dans le pays;
  • Contribuer à l’élaboration du rapport du Secrétaire Général sur la consolidation de la paix ;
  • Assurer le respect des Lignes Directrices du PBF dans la mise en œuvre et le reporting ;
  • Effectuer des visites de terrain et superviser le suivi-évaluation des projets ;
  • Identification et analyse des priorités stratégiques pour le PBF, en partenariat avec le UNCT, la Minusca, le Gouvernement et la société civile.

b.    Supervision du Secrétariat :

  • Superviser l’équipe du Secrétariat et renforcer son expertise en matière de consolidation de la paix, de la prévention des conflits et de promotion de la cohésion sociale ;
  • Planifier le travail et les activités du Secrétariat ;
  • Assurer l’interface avec le bureau de la RC et les agences de mise en œuvre à travers des échanges réguliers et rendre compte au RC et à PBSO et aux parties impliquées dans la mise en œuvre ;
  • Assurer la liaison entre le gouvernement, les agences récipiendaires et la société civile pour une mise en œuvre efficace des projets ;
  • Assurer une coordination étroite avec les agences et ONG impliquées dans la mise en œuvre des projets de consolidation de la paix;
  • Coordonner les réponses des NUNO et RUNO aux appels à proposition GYPI ;
  • Organiser des visites de terrain afin de suivre les progrès et de formuler, le cas échéant, des recommandations pour une mise en œuvre plus efficace des projets ;
  • Appuyer le bureau de la RC pour la dissémination des résultats des projets du PBF au niveau de la partie nationale et de l’UNCT.

c.    Appui de la coordination inter-agences dans le domaine de la consolidation de la paix:

  • Appuyer la coordination de l’ensemble des Partenaires techniques et financiers intervenant dans le domaine de la consolidation de la paix ;
  • Produire et mettre à jour des notes techniques (analyse de conflit, briefing) sur les priorités de la consolidation de la paix ;
  • Appuyer la coordination des interventions en matière de consolidation de la paix, en synergie avec les partenaires techniques et financiers ;
  • Appuyer le RC en matière de consolidation de la paix par l’échange d’informations et analyses pertinentes sur base du suivi des projets et des enquêtes menées sur le terrain ;
  • Assurer que les nouveaux projets soient basés sur des analyses des conflits spécifiques;
  • Mettre en place et appuyer les mécanismes de coordination interne à chaque projet impliquant les contreparties nationales, les RUNO, NUNO et ONG ;
  • Coordonner l’échange d’information et la dissémination d’outils en matière de prévention des conflits et d’appui à la consolidation de la paix ;
  • Mettre en place un système de gestion des connaissances et de leçons apprises sur la base des résultats des différents projets ;
  • Tenir à jour un mapping des interventions en matière consolidation de la paix, cohésion sociale et prévention des conflits (partenaires techniques et financiers et société civile) ;
  • Animer un cadre de concertation des partenaires techniques et financiers en matière de consolidation de la paix, prévention des conflits et promotion de la cohésion sociale ;
  • Renforcer les capacités des partenaires en matière de programmation sensible aux conflits et appuyer l’intégration (mainstreaming) de l’approche sensible aux conflits dans la programmation de l’UNCT

d.    Alignement stratégique et appui à la mobilisation des ressources :

  • Veiller à l’alignement des projets avec le Plan prioritaire et des autres interventions en cours ou prévues, afin d’éviter les duplications et de favoriser la convergence et la complémentarité des actions ;
  • Assurer un suivi de l’aspect catalytique des investissements PBF en RCA, et effectuer des analyses régulières du contexte national, afin d’orienter la programmation de l’UNCT;
  • Suggérer des orientations stratégiques et des points d’entrée pour la formulation de nouveaux projets;
  • Contribuer à la formulation de nouvelles propositions de projets et programmes susceptibles d’être financés par le PBF;
  • Contribuer à une revue périodique de la stratégie d’intervention et de sa pertinence au regard du contexte;
  • Assurer la communication sur les progrès des projets en tant que catalyseurs de la consolidation de la paix auprès des autorités nationales et des PTF à des fins de mobilisation des ressources et de pérennisation des acquis ;
  • Assurer le plaidoyer auprès de la partie nationale pour la mobilisation de ressources en faveur du Plan prioritaire de consolidation de la paix;
  • Assurer un rôle de veille pour l’identification des sources de financement potentielles ;
  • Effectuer toute autre tâche requise par la RC ou le Représentant de l’agence de mise en oeuvre

Impacts des résultats

  • Portefeuille stratégique de projets pour la consolidation de la paix identifiés et mis en œuvre ;
  • Cohérence, synergie et coordination des activités financées par le PBF;
  • Amélioration du système de rapportage des activités ;
  • Amélioration de la visibilité des activités du PBF en RCA.

IV. Compétences et critères de sélection

 

Description des compétences au niveau requis

(Pour des descriptions plus complètes, veuillez consulter l’inventaire des compétences)

Dans cette section, veuillez dresser une liste de toutes les compétences principales et des compétences techniques/fonctionnelles les plus pertinentes exigées par le poste, ainsi que le niveau approprié. Une liste détaillée des compétences est accessible au lien suivant : https://intranet.undp.org/unit/ohr/competency-framework/SitePages/Home.aspx

 

Compétences principales

 

Innovation

Capacité de concrétiser des idées nouvelles et utiles

Niveau 5 : Créer des idées nouvelles et pertinentes et amène les autres à les mettre en oeuvre

Leadership

Capacité de convaincre les autres de le/la suivre

Niveau 5 : S’organise et agit de manière transparente, et travaille activement à supprimer les obstacles

Gestion du personnel

Capacité d’améliorer la performance et la satisfaction

Niveau 5 : Applique de haute normes professionnelles et inspire les autres à viser l’excellence

Communication

Capacité d’écoute, d’adaptation, de persuasion et de transformation

Niveau 5 : Gagne la confiance de ses pairs, des partenaires et des clients en présentant aux autres des concepts complexes sous une forme concrète

Exécution

Capacité d’accomplir les choses tout en faisant preuve de discernement

Niveau 5 : Porte un regard critique sur la valeur et la pertinence des politiques/pratiques existantes et contribuer à améliorer la livraison de produits et services et la formulation de solutions innovantes

Compétences techniques/fonctionnelles

Une liste détaillée des compétences est accessible au lien suivant : https://intranet.undp.org/unit/ohr/competency-framework/SitePages/Home.aspx

 et les responsables du recrutement sont encouragés à la consulter pour des informations complémentaires

Opérations du Fonds: Connaissance des fonctions d'appui technique et programmatique normalement assumées par un secrétariat de fonds pour faciliter le travail d'un comité directeur d'un grand fonds d'affectation spéciale multi-donateurs des Nations Unies ou national.

Niveau 5 : Esprit d’initiative : catalyse de nouvelles idées, méthodes et applications pour ouvrir la voie vers l’innovation et l’amélioration continue dans un domaine d’expertise professionnelle

Autres compétences

Compétences Corporatives:

  • Démontrer de son engagement aux valeurs d’intégrité des Nations Unies et de ses standards éthiques ;
  • Faire la promotion de la vision, de la mission et des objectifs stratégiques du Fonds de Consolidation de la Paix;
  • Prendre des actions appropriées au contexte religieux et culturel, et montre du respect, du tact et de la considération pour les différentes cultures.

 

Compétences Techniques:

  • Excellente connaissance de la consolidation de la paix et de la prévention des conflits
  • Disposer de bonnes capacités de planification dans un environnement sensible,
  • Démontrer d’un engagement à renforcer les capacités de ses collègues et partenaires;
  • Démontrer une connaissance technique avérée pour assumer les responsabilités et exigences du poste;
  • Être motivé et démontrer une capacité à apprendre;
  • Avoir une bonne connaissance des principes de gestion axée sur les résultats;
  • Disposer d’une bonne connaissance de l’Organisation des Nations Unies et de ses pratiques de travail ;
  • Disposer des compétences nécessaires à la collecte et l’analyse  de données quantitatives et qualitatives;

 

Compétences personnelles

  • Disposer d’un bon esprit de synthèse et d’analyse ;
  • Être à même de travailler dans un environnement multiculturel et/ou sensible;
  • Disposer d’excellentes capacités d’écoute et de communication ;
  • Démontrer d’une capacité à travailler sous pression ;

 

Education

  • Être titulaire diplôme universitaire de niveau Master en Sciences économiques, Sciences politiques ou de Gestion, Développement international, ou toute autre discipline équivalente.

Expérience

  • Expérience pertinente 7 ans au moins en gestion ou coordination des projets ou  programmes de développement, dont au moins 3 ans d’expérience dans le domaine de la prévention des conflits et de la consolidation de la paix ;
  • Expérience en analyse des conflits et programmation sensible au conflit ;
  • Une connaissance des procédures du PBF est souhaitable ;
  • Expérience pertinente dans la gestion de programmes et de l’approche axée sur les résultats;
  • Expérience dans la conduite des consultations avec le gouvernement et les donateurs;
  • Expérience de supervision d’équipe et de leadership ;
  • Excellentes compétences en communication orale et écrite avec des interlocuteurs de haut niveau pour faciliter la liaison avec le gouvernement et les organisations internationales ;
  • Expérience en suivi et évaluation ;
  • Compréhension des notions de droits de l’Homme, de genre, de renforcement du rôle des femmes et des jeunes dans la consolidation de la paix souhaitable ;
  • Expérience préalable avec les Nations Unies souhaitable ;
  • La connaissance de la problématique de consolidation de la paix dans le pays serait un atout.

Langues

  • Parfaite maitrise de la langue française et anglaise.

Connaissances informatiques

  • Maîtrise du Pack Office notamment Word, Excel, Power Point.

Important information for US Permanent Residents ('Green Card' holders)

Under US immigration law, acceptance of a staff position with UNDP, an international organization, may have significant implications for US Permanent Residents. UNDP advises applicants for all professional level posts that they must relinquish their US Permanent Resident status and accept a G-4 visa, or have submitted a valid application for US citizenship prior to commencement of employment. 

UNDP is not in a position to provide advice or assistance on applying for US citizenship and therefore applicants are advised to seek the advice of competent immigration lawyers regarding any applications.

Applicant information about UNDP rosters

Note: UNDP reserves the right to select one or more candidates from this vacancy announcement.  We may also retain applications and consider candidates applying to this post for other similar positions with UNDP at the same grade level and with similar job description, experience and educational requirements.

Workforce diversity

UNDP is committed to achieving diversity within its workforce, and encourages all qualified applicants, irrespective of gender, nationality, disabilities, sexual orientation, culture, religious and ethnic backgrounds to apply. All applications will be treated in the strictest confidence.

Scam warning

The United Nations does not charge any application, processing, training, interviewing, testing or other fee in connection with the application or recruitment process. Should you receive a solicitation for the payment of a fee, please disregard it. Furthermore, please note that emblems, logos, names and addresses are easily copied and reproduced. Therefore, you are advised to apply particular care when submitting personal information on the web.

 

Contract Duration: 1 Year with possibility for extension

This vacancy is archived.