HAITI – COORDINATEUR.TRICE ADMINISTRATIF ET FINANCIER (CAF) – PORT-AU-PRINCE

  • Added Date: Wednesday, 29 January 2020
  • Deadline Date: Sunday, 08 March 2020

Date de prise de fonction souhaitée : ASAP
Durée de la mission : 1 an minimum
Localisation : Haiti – Port-au-Prince – Avec déplacements fréquents sur le terrain

QUE FAISONS NOUS…

Haïti est un pays largement exposé et vulnérable aux aléas climatiques. Depuis 2004 un total de 49 désastres naturels a frappé le pays, et cette tendance s’est confirmée en 2017, avec pas moins de 17 systèmes baptisés dans l’Atlantique Nord incluant 10 cyclones, dont 6 catégorisés comme ‘majeurs’.

L’alternance des phénomènes El Niño et La Niña impacte Haïti, ainsi les épisodes de sécheresse répétés limitent l’accès à l’eau, à la fois pour la consommation des populations et leurs cheptels, mais également pour l’irrigation. S’en suivent des épisodes de fortes pluies entrainant des glissements de terrain, le lessivage des sols et favorisant la contamination de l’eau ainsi que l’envasement de la baie. De plus, les saisons cycloniques mettent le pays en alerte plus de 4 mois par an.

En plus des aléas climatiques, Haïti fait face à une crise de gouvernance avec la délivrance de service publics déficients et de très faible qualité.

Le contexte haïtien est par conséquent le théâtre régulier de réponses d’urgence, menées en parallèle d’actions plus durables. La réponse à des besoins immédiats permet de soulager la population des zones d’intervention, alors que les projets à plus long-terme visent à améliorer durablement leur résilience et/ou prévenir les risques.

Aussi, la stratégie de Solidarités International s’inscrit dans une réflexion d’intégration et de lien entre développement et action d’urgence, particulièrement adaptée à la dynamique de la crise haïtienne visant à renforcer les capacités des acteurs locaux tout en se dotant d’une solide capacité d’intervention en cas d’urgence. SI intervient via deux bases opérationnelles à Anse d’Hainaut (Grand’Anse) et Port-au-Prince (Ouest) avec des activités couvrant également les départements de l’Ouest, des Nippes, du Sud-Est, du Sud et de la Grande Anse.

En termes programmatiques, SI met en œuvre les interventions suivantes :

  • Projet de lutte contre le Choléra (Riposte Rapide) : Riposte choléra l’Ouest, le Sud-Est et les Nippes, 3 régions stratégiques d’Haiti.

  • Projet de lutte contre le choléra/préparation au choc DRR (Bouclier réactif) :

Port-au-Prince constitue un véritable carrefour, et une démarcation « nord/sud » à l’échelle du pays quant à la diffusion des flambées de choléra rapportées en 2017. La prévention de flambées épidémiques passe par des infrastructures protégées, l’action urbaine et innovatrice est donc de rigueur. La réponse WASH de SI s’inscrit donc sur la nécessité d’assurer l’accès à une eau chlorée aux habitants de la zone ciblée. Ces activités ont vocation à redynamiser le tissu social dans les zones d’intervention, tout en renforçant les bons comportements pour réduire les risques de transmission du choléra et autres maladies hydriques.

  • Projet de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (SAN) financé par ECHO en consortium avec ACF (Lead) et ACTED dans les départements du Nord-Ouest et de la Grand’Anse, appelé projet SANNOGA

Au total actuellement sur la mission : 7 expatriés

Staff national : Environ 103 personnes

DESCRIPTIF DU POSTE

Objectifs général du poste :

  • Intégré(e) à l’équipe de coordination (située en capitale) et sous la responsabilité hiérarchique du Directeur Pays, le (la) coordinateur (ice) administratif dirige et coordonne les services financiers, comptables, financiers et des ressources humaines de la mission.
  • Le(la) CAF, encadre le responsable des Ressources Humaines et le responsable financier. Ces derniers sont en postes depuis plusieurs années et assurent la stabilité du département administratif. Un plan d’accompagnement sur 3 ans devra être définit avec eux, afin d’envisager une possible nationalisation des postes de coordinateur RH et coordinateur financier.
  • Le(la) CAF est le responsable fonctionnel du poste de Logisticien / Administrateur de la base de Grande Anse.
  • Il/Elle participe à la définition de la politique des ressources humaines de Solidarités International et veillera à sa mise en œuvre.
  • En tant que coordinateur(ice), il/elle est responsable de l’équilibre financier de la mission.
  • Il / elle contrôlera le respect des procédures administratives et des procédures des bailleurs de fonds de Solidarités ainsi que des lois du pays dans lequel intervient l’intervention.
  • Il / elle est le point de référence pour la mission et le lien entre le siège et la mission pour toutes les questions administratives.

Priorités pour les 2-3 premiers mois

  • Assimiler les enjeux et le fonctionnement administratif et RH de la mission.
  • Définir un plan d’action des enjeux financiers, RH et administratifs de la mission pour l’année en cours, en lien avec le Directeur Pays et les référents fonctionnels basés au siège.
  • Décliner ce plan d’action à l’ensemble des membres du département administratif.
  • Appui au développement de nouvelles propositions de projet et à leur possible implémentation
  • Production et soumission en temps voulu des rapports financiers, administratifs et RH attendus
  • Planifier la révision de la politique salariale annuelle
  • Rencontrer et accompagner notre partenaire local (AQUADEV) sur les enjeux financiers de notre partenariat, en intégrant notre responsable financier.

Les tâches principales sont :

  • Analyse du contexte socio-économique
  • Gestion des ressources humaines expatriées et nationales
  • Gestion d’équipe
  • Gestion financière, comptable et budgétaire
  • Gestion de trésorerie
  • Gestion administrative de la mission
  • Reporting / Communication

VOTRE PROFIL

Formation et expérience

  • Diplôme en gestion administrative et financière.
  • Expérience antérieure en gestion administrative et financière pour une ONG internationale (au moins deux ans)
  • Expérience antérieure dans un environnement instable (pays en conflit / post-conflit)
  • Expérience en gestion d’équipe

Connaissances et compétences techniques

  • Excellente maitrise des logiciels Homère et SAGA
  • Parfaite maitrise du pack office, surtout Excel
  • Connaissance des règles, outils et procédures Solidarités International
  • Expérience en Haïti appréciée
  • La maitrise du français est indispensable
  • La maitrise du créole haïtien est un plus

Compétences transférables

  • Bonnes capacités d’analyse et de rédaction / édition
  • Bonne communication et compétences diplomatiques et interculturelles
  • Bonne capacité d’organisation, d’anticipation et de planification
  • Bonnes compétences pédagogiques
  • Capacité à travailler sous forte pression

SI VOUS OFFRIRA LES CONDITIONS SUIVANTES

Poste salarié : à partir de 2640 euros bruts par mois (inclut 10% de congés payés versés mensuellement) selon expérience et Per Diem mensuel. SI prend également en charge les frais d’hébergement ainsi que les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission.

Couverture sociale : L’expatrié(e) bénéficie d’une couverture sociale de qualité permettant de couvrir tous les frais de santé et d’une prévoyance accident incluant les risques de guerre.

Break : En cours de mission, une alternance travail – repos est assurée par des breaks prévus tous les trois mois. Solidarités vous offre tous les trois mois un repos de 7 jours ouvrés ainsi qu’une allocation de 850 USD. A ces repos réguliers, Solidarités ajoute un jour de repos additionnel par mois travaillé. Ces jours ainsi que les breaks sont offerts par SI et ne sont pas décomptés des congés payés versés tous les mois avec votre salaire.

Conditions de vie : Le poste est basé à Port au Prince ; Les expatriés de SI sont hébergés dans une maison à deux km du bureau depuis presqu’un an avec des appartements de 2 à 3 chambres et un certain nombre d’amélioration doivent-y être porter pour améliorer la qualité de l’accueil des expatriés et autres visiteurs. Globalement le contexte sécuritaire à tendance à se tendre ces derniers mois. Il y a des manifestations régulières de la population pour des raisons diverses (politique, état des routes, augmentation des taxes…). Les ONG ne sont pas visées en tant que telles. Les risques de catastrophes naturelles et d’accidents de voitures sont importants.

Pour en savoir plus sur Solidarités International : www.solidarites.org

This vacancy is archived.

Recommended for you