Expert-consultant national -Appui à la mise en œuvre du Programme Education en RDC

Tags: UNESCO
  • Added Date: Friday, 22 July 2022
7 Steps to get a job in the United Nations

Secteur de tutelle : Field Office

Lieu d'affectation: Kinshasa

Catégorie d'emplois: Éducation

Type de contrat : Personnel non permanent

Durée du contrat : De 1 à 6 mois

Recrutement ouvert à : Candidats externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 31-JUIL-2022

Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

RESUME DES FONCTIONS DU POSTE

La RDC a élaboré et adopté sa Stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation (2016-2025) en 2015 suite à un processus de planification inclusif et participatif. En janvier 2016, le Gouvernement, les Partenaires Technique et Financiers (PTFs) et les Organisations de la Société Civile ont endossé cette stratégie qui a été lancée officiellement en février 2017, bien qu’ayant connu un début de mise en œuvre en 2016.

L’UNESCO, à travers le Bureau de Kinshasa et les interventions du Bureau régional, du Siège et de ses différents instituts spécialisés, poursuit son appui au secteur de l’Education de la RDC en vue de contribuer à rendre effective, dans la politique du Secteur, la prise en compte de l’agenda ODD4-Education 2030 et de la Stratégie du Continent Africain pour l’Education (CESA 2016-2025).

Dans le cadre de cet appui, l’UNESCO a permis au secteur de l’Education de développer une vision pour un Système d’Information pour la Gestion de l’Education (SIGE) unique, pérenne, décentralisé et basé sur les TIC. La maîtrise du SIGE a certainement contribué à la désignation de l’UNESCO comme Agent Partenaire du Partenariat Mondial pour l’Education (GPE/PME) pour l’appui à l’élaboration du diagnostic sectoriel (RESEN : Rapport d’Etat du Système Educatif National) et l’organisation des revues sectorielle conjointes. Ainsi, l’UNESCO a effectivement contribué à l’élaboration du Pacte de Partenariat en vue de l’éligibilité de la RDC au nouveau modèle de financement du PME.

Par ailleurs, ayant été mandatée pour assurer la coordination de la mise en œuvre de l’ODD4, l’appui apporté à la partie nationale a permis de contextualiser les indicateurs de l’agenda 2030, d’aligner la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation à l’agenda ODD4-Education 2030, y compris en procédant aux simulations financières des différents scenarii pour sa prise en compte dans les politiques et stratégies éducatives.

Cet appui a aussi couvert le renforcement des capacités et permis :

(i) la production des données statistiques centrales et provinciales du (SIGE) avec l’utilisation des TIC, avec notamment la production de l’annuaire national et des annuaires provinciaux 2017-2018 dans le cadre de la décentralisation du SIGE ;

(ii) l’orientation de la réforme curriculaire et la mise en place d’un dispositif informatisé de formation continue des enseignants ;

(iii) l’accompagnement pour l’élaboration d’une stratégie sous sectorielle de la formation technique et professionnelle dans une approche d’adéquation formation emploi, l’élaboration de curricula pilotes, de cadres d’analyse du marché du travail et d’un modèle de gestion des écoles ouvert sur le milieu et les entreprises ;

(iv) l’appui aux réformes de l’Enseignement supérieur notamment pour le passage au système LMD, la mise en place du dispositif d’assurance-qualité et son alignement à la réforme;

(v) la mise en œuvre de la Recherche Action sur la mesure des Acquis des bénéficiaires des programmes d’Alphabétisation (RAMAA), et ; (vi) l’appui à la politique de la gratuité de l’éducation, à travers les actions de plaidoyer, une étude diagnostique ainsi que la planification pour une gratuité progressive, sur la base des simulations/projections pour les 5 prochaines années.

C’est dans ce contexte que le Bureau compte consolider son soutien au Pays et le renforcer par le biais du recrutement d’un consultant national en appui à la Section Education.

Sous l’autorité du Chef de Bureau et Représentant de l’UNESCO à Kinshasa, la supervision directe du Spécialiste de l’éducation du Bureau de Kinshasa et en étroite collaboration avec les Spécialistes de l’éducation du Bureau Régional de Yaoundé, l’expert/e – consultant/e contribue à la mise en œuvre des activités, des projets et des programmes du Secteur de l’Education au Bureau de l’UNESCO, avec un accent particulier sur les réformes éducatives en cours, notamment celles relatives au processus GPE/PME ainsi que celles visant l’amélioration des performances, la qualité et l’équité dans le système éducatif.

Plus concrètement l’expert/e – consultant/e exercera les fonctions suivantes :

Appuyer la mise en œuvre et la gestion des programmes, des projets et des activités conformément aux objectifs spécifiques et aux résultats attendus

Contribuer à l’élaboration/révision des plans de travail et assurer leur pertinence pour le contexte national des réformes éducatives en cours ;
Contribuer à la rédaction des termes de référence nécessaires aux ateliers de dialogue politique, d’appui technique et de renforcement des capacités ;
Préparer les contributions techniques nécessaires à l’appui de l’UNESCO dans le cadre de la planification, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des reformes éducatives en cours.

Appuyer le suivi et l'évaluation de la mise en œuvre des activités et l’élaboration des rapports d’activités

- Contribuer au suivi et à l'évaluation des activités, rendre compte des progrès et de la performance accomplis du projet, et proposer les mises à jour nécessaires : indicateurs de performance, rapport d’activités, etc. ;
- Contribuer au suivi et à l’évaluation de la qualité des appuis et services fournis, en produisant des données et informations sur les étapes et niveaux de mise en œuvre des activités planifiées ;
- Préparer des rapports, des notes techniques et d’autres documents visant à guider la mise en œuvre des activités et les décisions du responsable principal de projet.

Contribuer au réseautage, à la communication, à la production et à la gestion des connaissances

  • Faciliter la liaison avec les Ministères en charge de l’éducation, les partenaires et les parties prenantes actifs dans le secteur de l’éducation et de la formation ;
  • Contribuer au développement de réseaux pour la promotion de l’éducation, tant au niveau national, régional qu’international ;
  • Planifier, élaborer et mettre en œuvre des stratégies de sensibilisation et de plaidoyer pour le développement de l’éducation en RDC;
  • Participer à la production de connaissances (études, publications) sur la situation, les défis et les tendances de l’éducation dans les pays, en rapport avec les besoins de développement socio-économique, y compris en ce qui concerne l’employabilité des jeunes.

    Appuyer la Création/renforcement des partenariats et la mobilisation des ressources

    • Faciliter/développer des mécanismes de partenariat multi-niveau et/ou multi-acteur et contribuer à assurer la visibilité de l’UNESCO ;
    • Suppléer le Spécialiste Education et les autres collègues du secteur ED aux réunions des Partenaires techniques et financiers (PTF), du groupe thématique Education, des différents comités de concertation, des ateliers et séances de travail organisés par le secteur de l’éducation ;
    • Explorer et développer des mécanismes de financement alternatifs et des opportunités de mobilisation de ressources.

      COMPETENCES (Fondamentales / Managériales) Responsabilité (F)Communication (F)Innovation (F)Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)Planification et organisation (F)Culture du résultat (F)Travail en équipe (F)

      Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.

      QUALIFICATIONS REQUISES

      Education

      • Un diplôme universitaire de niveau Master ou équivalent dans le domaine de l’éducation, de l’économie, des sciences politiques ou tout autre domaine pertinent des sciences sociales.

      Expérience professionnelle

      • Au moins 10 ans d’expérience dans les domaines de l’analyse, la planification, et la gestion des projets et programmes d’éducation. Une expérience acquise au niveau international constitue un atout ;
      • Expérience avérée dans les domaines d’élaboration des programmes, d’assistance technique, de mobilisation des ressources, et de suivi-évaluation des programmes d’éducation;

      Savoir-faire et compétences

      • Très bonnes connaissances du fonctionnement des systèmes éducatifs dans le contexte des pays d’Afrique, en particulier de la RDC;
      • Capacité à concevoir et élaborer des notes conceptuelles et des documents de projets et des études sectorielles;
      • Très bonne connaissance des principaux bailleurs de fonds dans le domaine de l’éducation ;
      • Capacités d’établir des partenariats stratégiques et de mobiliser des ressources;
      • Capacité à gérer les projets et à préparer des rapports d’activités ou de mise en œuvre;
      • Excellentes capacité d’analyse stratégique, d’organisation, de coordination et de réseautage;
      • Capacité à effectuer des missions de terrain, en particulier dans des contextes divers et difficiles;
      • Capacité à travailler sous pression et à respecter les échéances ;
      • Excellentes aptitudes de communication orales et écrites;
      • Maitrise de l’outil informatique, notamment de la suite MS Office (Word, Excel, Outlook, PowerPoint, etc.).


      Langues

    • Excellente connaissance du français et bonne connaissance de l’anglais.

      QUALIFICATIONS SOUHAITEES

      Education

      • Un diplôme universitaire supérieur (Ph. D ou équivalent dans un domaine pertinent pour l'analyse des politiques éducatives, comme les politiques publiques, la sociologie de l'éducation ou l'économie de l'éducation.
      • Une formation professionnelle certifiée dans les domaines du diagnostic sectoriel, de l’analyse des politiques éducatives, de la planification ou du financement de l’éducation.

      Savoir-faire et compétences

    • Expérience confirmée dans le diagnostic sectoriel, l’analyse des politiques éducatives, la planification ou du financement de l’éducation.
    • Expérience professionnelle dans le système des Nations Unies ou dans d'autres organisations internationales dans le domaine de l'éducation.
    • Capacité à utiliser des approches fondées sur des données/preuves pour entreprendre l’analyses des politiques et la planification sectorielle.
    • Bonnes connaissances des problématiques du développement durable, de l’économie verte, de l’utilisation de nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle en lien avec l’éducation et la formation.
    • NB. Les candidatures féminines sont appréciées

      L'UNESCO applique une politique de tolérance zéro envers toute forme de harcèlement.

      L'UNESCO s'est engagée à atteindre et à maintenir la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à créer une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les personnes issues de groupes minoritaires, de groupes autochtones et les personnes handicapées, ainsi que les ressortissants d'États membres non représentés ou sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité internationale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.

      L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.

Recommended for you