Consultant(e)s National (e) en communication pour le Développement PEV/Polio, 3 Mois, 20 Consultants, Plusieurs lieux d'affectation

  • Added Date: Tuesday, 03 December 2019
  • Deadline Date: Sunday, 08 December 2019

Similar jobs

Manager Communication pour le Changement de Comportement
Organization: International Rescue Committee
Added: Tuesday, 03 December 2019
Deadline: Friday, 13 December 2019
Consultant(e) pour la réalisation d‘une Etude Anthropologique sur la structure et les comportements sociétaux au Kasai
Organization: Action Contre la Faim France
Added: Friday, 29 November 2019
Deadline: Sunday, 15 December 2019
Expert(e) National(e), Chargé (e) de projet “Appui aux femmes leaders communautaires pour la prévention des conflits’’
Organization: UN Office Africa
Added: Friday, 06 December 2019
Deadline: Sunday, 22 December 2019

Contexte:

Déclarée libre de circulation de poliovirus sauvage le 26 novembre 2015, la RDC connaît cependant une épidémie de poliovirus circulant dérivé de la souche vaccinale de type 2 depuis le 8 mai 2017 faisant à ce jour un total de 79 cas confirmés de cVDPV2 dont 22 en 2017, 20 en 2018 et 37 en 2019.

Pour 2019, 37 cas de cVDPV2 ont été confirmés dans les provinces du Haut Lomami (11), du Kasai (8), de la Tshuapa (1), Kasai Oriental (1) et du Sankuru (16). La date du début de paralysie du dernier cas remonte au 02 septembre 2019 dans la zone de santé de Kinkondja.

Des ripostes vaccinales sont en cours dans les provinces du Haut Lomami, Haut-Katanga, Tanganyika et Tshopo (Round 2). Les provinces de la Mongala et la Tshuapa poursuivent les préparatifs en attendant l’arrivée des vaccins. Les activités préparatoires de la riposte de Bena Dibele sont en cours.

Dans le but d’apporter une réponse adéquate aux nouveaux cas et conformément aux nouvelles procédures opérationnelles standards (SOPs) et selon les directives de la CRCA, le pays en collaboration avec les différents partenaires poursuit les ripostes vaccinales dans 35 ZS des provinces concernées dont celle du Haut-Lomami (7 ZS) Haut-Katanga (05), Tanganyika (3 ZS), Tshuapa (04ZS), Mongala (02 ZS), Tshopo (1) Sankuru( 08 ZS), Kasai (03 ZS) Kasai Central (2) affectées par le cVDPV

Dans le cadre de l’organisation de ces ripostes, un plan a été élaboré qui prend en compte la qualité de la vaccination de masse et également le renforcement du PEV de routine y compris les aspects liés au renforcement de la gestion des vaccins et de la chaine du froid. Pour accompagner les efforts du pays, l’UNICEF y déploie des ressources humaines, en particulier dans les domaines de la Communication pour le développement (C4D) et de la gestion des vaccins ainsi que de la chaine du froid, qui rentrent dans le mandat global de l’UNICEF et qui sont très déterminants pour l’atteinte des objectifs d’une campagne de vaccination.

Face à ces flambées épidémiques de cVDPV2 qui surviennent de façon simultanée et de répartition spatiale hétérogène le pays connait actuellement 3 blocs dités «Blocs épidémiques de cVDPV2».

• Bloc Katanga (15 ZS)

• Bloc Equateur (7 ZS)

• Bloc Kasai (13 ZS)

Le déploiement actuel des consultants C4D ne peut répondre au standard souhaité à savoir 1 Consultant C4D par ZS (actuellement 17 staff C4D pour 35 ZS) pour assurer la couverture optimale des activités logistiques au niveau des zones de santé. La situation actuelle étant de 1 staff C4D pour 2 Zones de Santé; D’où la nécessité de recruter 18 consultants locaux additionnels.

Objectif du Poste:

Renforcer les capacités des équipes de communication des zones sante appuyées dans le cadre de la lutte contre la poliomyélite. En vue de la pérenniser les acquis au termes des interventions, les consultants accompagneront les zones de sante cibles dans la redynamisation des cellules d’action communautaire (CAC) ainsi que dans le développement de leurs plan d’action communautaire avec un focus sur la vaccination et la surveillance à base communautaire. Ils vont également mettre œuvre des mécanismes appropriés pour atteindre les populations spéciales et amener les groupes réfractaires à adhérer aux services lors de séances de vaccination supplémentaire ou de routine.

Responsabilités et résultats attendus:

Les zones de santé ciblées disposent d’un micro-plan C4D Polio basé sur les données épidémiologiques et socio-anthropologiques collectées lors des séances de diagnostic communautaire et des analyses comportementales assorti d’un plan de suivi-évaluation de la mise en œuvre (pour les aspects qualité, quantité et résultats des interventions); Des CAC dans certaines ZS cibles sont opérationnelles/ redynamisées, et elles disposent d’un plan d’action communautaire en faveur de la vaccination et la promotion des PFE. La cartographie des groupes réfractaires et populations spéciales dans sa zone d’intervention est mise à jour régulièrement, disponibleet partagé avec le niveau central ; Les visites de plaidoyer auprès des leaders de groupes réfractaires sont documentées et transmises en ligne à travers l’application kob collect. L’adhésion des groupes réfractaires à la vaccination dans sa zone d’intervention; Des actions définis pour augmenter la demande de la vaccination entre les groupes cites avant sont inclus dans les micro planifications et suivis Le taux d’abandon de la vaccination de routine est réduit et/ou maintenu dans les limites acceptables dans sa zone d’intervention. Les APA, les autorités religieuses et communautaires s’engagent en faveur de la vaccination de leurs enfants Les ressources mobilisées localement augmentent, sont documentes et témoignent du résultat de l’engagement communautaire La communauté participe activement à la surveillance communautaire des PFA(indicateur à mesurer) Le rapport final des activités est élaboré, avec une analyse détaillée des forces, des défis et des opportunités ainsi qu’une analyse rigoureuse et chiffrée de l’évolution des indicateurs de suivi-évaluation dans le domaine de la communication et de la mobilisation sociale.

Tâches principales à accomplir:

Activités

Livrables

- Mettre en place et former, par ZS, un groupe des leaders proches de groupes réfractaires

- Mettre à jour la cartographie des refus y compris l’identification d’un leader d’opinion proche de chaque groupe réfractaire cible (au niveau aire de sante et zone de sante)

- Organiser des visites de briefing des autorités provinciales ( Ministres provinciaux, Responsables des Services de sécurité, Administrateurs des territoires et chefs des groupements) et de hauts cadres du secteur de la santé des provinces ciblées

- Organiser un Forum provincial/zonal afin de faciliter le dialogue entre les autorités, les forces vives et les groupes réfractaires de la province

- Organiser les visites de plaidoyer tenant en compte le suivi des résolutions du forum provincial

- Intensifier les activités de communication visant l’augmentation de la perception du risque de la polio et des maladies évitables par la vaccination dans les villages autour de groupes réfractaires

- Organiser les émissions interactives portant sur la vaccination :

- Appuyer les CAC dans l’introduction de la vaccination dans leur plan d’actions respectifs

- Organiser les visites de supervision/coaching en faveur des acteurs locaux

- Transmettre, en ligne, les données après chaque intervention organisée en faveur des populations spéciales ou réfractaires

- Organiser les réunions d’analyses des données et de réorientation des interventions sur base des données.

- liste des leaders proches de groupes réfractaires identifiés et formés

- la cartographie des refus y compris l’identification d’un leader d’opinion proche de chaque groupe réfractaire cible (au niveau aire de sante et zone de sante)

- un briefing des autorités provinciales ( Ministres provinciaux, Responsables des Services de sécurité, Administrateurs des territoires et chefs des groupements) et de hauts cadres du secteur de la santé des provinces ciblées réalisé

- Un Forum provincial/zonal afin de faciliter le dialogue entre les autorités réalisé

- Trois visites de plaidoyer organisées en tenant de suite du forum provincial réalisées

- Les activités de communication visant l’augmentation de la perception du risque de la polio et des maladies évitables par la vaccination dans les villages autour de groupes réfractaires

- Deux émissions interactives portant sur la vaccination réalisées chaque mois

- 80% de CAC de la ZS sont appuyées dans l’introduction de la vaccination dans leur plan d’actions respectifs

- Les visites de supervision/coaching en faveur des acteurs locaux sont réalisées de 40% d’AS chaque mois.

- les données issues des interventions organisées au sein de groupes spéciaux et populations spéciales sont transmises chaque mois

- Une réunion mensuelle d’analyses des données est tenue chaque mois sous le lead du consultant

EN CAS DE CAMPAGNES DE RIPOSTE CONTRE LA POLIO

Avant la riposte

Activités

Livrables

- Dès la prise de fonction, élaborer un plan de travail en prenant en compte la riposte contre la polio, les activités e routine et la surveillance communautaire des PFA

- Appuyer le développement des micro-plans de communication comprenant les deux composantes et basés sur l’analyse des défis et des opportunités identifiés lors du diagnostic communautaire au niveau opérationnel

- Appuyer l’actualisation de la cartographie des résistances et des populations d’accès difficiles

- Organiser les enquêtes rapides au sein de la communauté pour compléter les données sociales manquante et mesurer le niveau de connaissance et d'acceptation de la vaccination

- S'assurer que les messages a diffuser sont élaborées ou actualises, que tous les supports de communication sont disponibles et disséminés

- S'assurer que les mobilisateurs et les aidants communautaires sont briefes de façon adéquate

- Organiser la supervision prospective dans les aires de santé/zones de santé à haut risque y compris le dialogue avec les leaders des groupes réfractaires

- Renforcer les capacités en communication des comités de mobilisation socialeen prenant en compte les particularités de la zone de santé/antenne.

- Appuyer les initiatives de mobilisation des ressources financières locales en appui à la campagne

- Appuyer la zone de santé dans la mise en œuvre des micro-plans élaborés.

- Appuyer le plaidoyer et la sensibilisation en faveur du PEV systématique et de la surveillance des maladies

- Disponibilité du Plan de travail prenant en compte la riposte polio, les activités de routine et la surveillance communautaire des PFA de la zone de santé

- Disponibilité du micro-plan C4D Polio la zone de santé basé sur les données épidémiologiques et socio-anthropologiques

- Existence de cartographie par aire de santé des résistances et des populations d'accès difficile ainsi que les actions à prendre

- Disponibilité des résultats de l'enquête rapide

- Nombre de message actualises, d’affiches et de matériel de visibilité disséminés

- Nombre de mobilisateurs et aidants communautaires briefés selon les directives

- Proportion d'aires de santé à haut risque identifiées visitées avant la campagne

- Proportion des communautés réfractaires identifies par aire de sante engagées dans un dialogue avant, pendant et après la campagne.

- Proportion d'acteurs de communication formés par niveau (aire de santé et zone de santé)

- Nbre d'initiatives de mobilisation des ressources locales mises en œuvre sous l'initiative du Consultant

- Taux de réalisation des activités inscrites dans le micro plan

- Nombre de sessions de plaidoyer et de sensibilisation organisées en faveur du PEV systématique et de la surveillance au niveau zonal

Pendant la riposte

- Organiser la supervision de la campagne, en priorité dans les aires de santé/zones de santé à problème, avec accent sur les aires de santé/zones de santé avec populations spéciales et d’accès difficiles

- Inciter la tenue régulière des réunions préparatoires et celles de suivi par la commission de communication

- Appuyer la mise en œuvre des micro-plans dans les zones de santé.

- Contribuer à résoudre les refus enregistres dans la zone de sante

- Les visites de monitorage interne effectuées dans les aires de santé de santé dans 50% d’AS à problème pendant la campagne

- 08 réunions de préparation et de suivi des activités de communication réalisées par zone de sante

- 80% d’activités inscrites au micro plan C4D sont réalisées

- 80% de cas de refus sont résolus

Après la riposte

- Appuyer l’évaluation des activités de la campagne au niveau de la zone de santé/antenne concernée. Et autant que faire se peut récolter et consolider des données socio-comportementales et communicationnelles (tant qualitatives que quantitatives)

- Documenter les expériences de communication dans le cadre de la lutte contre la polio.

- Effectuer des visites de suivi auprès des groupes réfractaire ayant accepté la vaccination suite aux activités

- S'assurer du respect des directives, notamment le recrutement des acteurs communautaires, y compris ceux membres des groupes réfractaires et des populations spéciales

- Actualiser la cartographie des groupes réfractaires

- 01 réunion d’évaluation des activités de communication réalisée par la zone de sante avec la participation du consultant

- Au moins une bonne pratique/leçon apprise documentée

- Visite de suivi réalisé/proportion des groupes concernes

- 100% d’acteurs C4D sont recrutés selon les directives

- Disponibilité d'une cartographie actualisée y compris les actions à prendre

Qualifications et compétences requises:

Le consultant local en C4D doit répondre au profile suivant:

Être de nationalité congolaise Être titulaire d’un diplôme supérieur (Graduat, tout au moins) en Communication sociale, en sciences sociales ou dans un domaine connexe. Avoir une bonne expérience d’au moins 3 ans dans la communication, mobilisation sociale et participation communautaire en faveur de la vaccination contre la poliomyélite serait un atout majeur. Avoir une bonne connaissance de la politique nationale de santé et des réalités locales Pouvoir travailler de façon indépendante et en équipe. Être connu ou avoir une expérience de travail avec les zones d’interventions sera un atout majeur. Avoir une très bonne connaissance des langues locales de la province d’intervention. Pouvoir maîtriser les logiciels de gestion de base de données et de traitement de texte (Excel, Word, Power point sous Windows)

Aptitudes:

Avoir la connaissance parfaite de la zone de sante à appuyer Avoir la capacité de communicateur, de négociateur et de formateur Avoir une très bonne capacité de rédaction de document Savoir entretenir de bonnes relations avec tous les partenaires Avoir l’esprit d’équipe Avoir la capacité de travailler dans un environnement multiculturel Avoir une maîtrise du Français, la connaissance d’une langue locale du lieu d’affectation.

Documents Requis:

Copie des diplômes universitaires Certificat BSAFE Prévention du harcèlement sexuel et de l’abus de pouvoir Prévention de l’exploitation et des abus sexuels (LEFP) Ethique et intégrité à l’UNICEF Cours de sensibilisation à la sécurité de l’information de l’UNICEF ONU Care: VIH sur le lieu de travail Logistique de la chaîne du froid et systèmes de gestion des vaccins (LCF & GV) lors d’activités de vaccination supplémentaires contre la polio Attestation de service rendu dans la cadre de la communication pour le Développement.

Conditions de travail:

Plein temps: Estimation du nombre total de jours de travail: 30 jours de travail dans le mois; Lieu de travail: République Démocratique du Congo dans les zones de santé et les provinces concernées par les ripostes cVDPV2 en cours; Avec possibilité de redéploiement dans d’autres provinces suivant l’évolution de l’épidémie au cours du même mois.

Seules les candidatures envoyées en ligne seront considérées

UNICEF promeut la diversité et l'inclusion au sein de son personnel et encourage les candidats qualifiés, hommes et femmes de toutes les nationalités, religions et origines ethniques, y compris les personnes vivant avec handicap à postuler afin de devenir membre de l'Organisation.

This vacancy is archived.

Recommended for you